Bilan ?

janvier 22, 2010 § 5 Commentaires

JC Bourdais, sur son blog, a repris l’écriture après un mois de silence avec un article intitulé Je ne veux pas que 2010 soit comme 2009 . Nous serions peut-être nombreux à dire la même chose. D’autres pourraient, au contraire, espérer que 2010 soit au moins aussi bien que 2009. Pour savoir ce que l’on peut se souhaiter pour la nouvelle année à peine entamée, il paraît nécessaire de dresser le bilan de 2009 comme l’a fait JCB. En ce qui me concerne, j’ai hésité à me lancer dans l’aventure par peur de constater que j’ai passé 365 jours à procrastiner.

Pour me lancer dans l’exercice du bilan 2009, je vais d’abord m’aider de la grille de JCB.
Évidemment, je ne peux pas commencer comme il l’a fait, lui qui rêve d’aller dans un sous-marin ou monter dans une montgolfière et regrettant une fois de plus de ne pas avoir vécu l’aventure. Moi, ce n’est pas du tout mon truc, mais alors pas du tout. Il n’a pas gagné au loto ? Moi, je n’y joue jamais , donc ne peux pas gagner (car suivant le slogan 100% des gagnants ont tenté leur chance). D’autre part ce dont je ne peux que me féliciter, c’est que contrairement à lui, je ne suis allée à aucun enterrement.
Et puis ça diverge… Il n’a pas aimé Les Onze de Pierre Michon.
Moi, j’ai beaucoup aimé , même si je reconnais m’y être reprise à trois fois avant d’entrer vraiment dans le livre, comme si j’avais ripé sur les premières pages.

Certaines personnes, sur leurs blogs s’amusent à faire les listes des livres lus, films vus etc. pour dresser ce bilan. Pour moi, c’est un exercice impossible car je suis trop désordonnée, lis en vrac, aime ou n’aime pas, en vrac toujours. cimg15991De même pour les films. Il y a les auteurs, les réalisateurs, les mêmes qui m’apportent régulièrement le plaisir de découvrir leur dernier chef d’oeuvre. Rohmer ne le fera plus, les DVD sont là. Agnès Varda, quant à elle, m’a promenée dans ses expositions (1, 2).

Deux livres ont été édités par COUSU MAIN, l’occasion de deux rencontres à mettre dans la colonne des chances inouïes de l’année 2009.
1°) VERTÉBRALES d’Ophélie Jaësan.
2°) Le Lion des Abruzzes d’Angèle Paoli.
Des rencontres avec des mots, des femmes, des amitiés…

Les voyages de l’année 2009 ? Aurillac, Bécon-les-Bruyères, Saint Bonnet de Chirac… Que de l’exotique !

En 2009, je suis devenue prof. Je ne sais toujours pas ce que j’enseigne, mais j’enseigne. Étonnant, non ?

Et puis, il y a eu la vie qui est parfois un fleuve qui sort de son lit. En 2010, on annonce une décrue, paraît-il.

Publicités

sainte Thècle : l’enquête (4)

novembre 1, 2009 § Poster un commentaire

Je suis allée consulter le site du Centre d’Études et de recherches littéraires et scientifiques de la Lozère car Sainte Thècle mérite qu’on se penche sur elle scientifiquement.

La découverte fortuite par Monsieur Gilbert Chambrun et Madame le Docteur Clouet d’une structure hétérogène au revers sud d’un petit plateau calcaire, dit de la Chaumette, dans la commune des Saint-Bonnet-de Chirac des restes d’un petit habitat, un ermitage vraisemblablement.

Zut, je ne l’ai pas vu.

Le petit édicule taillé dans le conglomérat rocheux et bâti en ce lieu évoque les grottes des ermites issues de la tradition des chrétientés d’Orient.

Intéressant tout ça. Pourquoi ne serait-ce pas la maison de Thècle ? On peut rêver. Ce n’est pas plus absurde que toutes ces histoires de lions, phoques et autres animaux féroces qu’elle a su amadouer.

CIMG1938

Il se trouve en effet, qu’à une trentaine de mètres en contre-bas existe une chapelle, récente certes, mais à plusieurs reprises reconstruite, au-devant de laquelle coule une source pérenne, réputée miraculeuse, sous le vocable de Sainte Thècle.

Rien d’exceptionnel dans l’architecture de la chapelle.CIMG1934

On y trouve une histoire de la sainte, assez semblable à celle que je viens de raconter.CIMG1932 Il n’est pas dit qu’elle est morte dans ce lieu. C’est dommage.
Par contre on y parle de la source dont l’eau CIMG1932_2 Quelle chance ! On a toujours besoin d’eau miraculeuse. Une cataracte, une myopie, une morsure de crotale (voir Raymond Roussel) et hop, un peu d’eau de sainte Thècle et le tour est joué.CIMG1931_2J’ai donc pris une bouteille et l’ai remplie à la source. Au passage, j’en ai bu quelques gorgées, j’avais très soif. Ma vue n’a pas changé mais ma soif s’est apaisée. Premier miracle ?
Ce n’est qu’après que j’ai vu ce panneau : CIMG1939Eau non potable ! Voici donc encore une preuve qu’il ne faut pas se fier à ce qui est raconté dans les religions. Ceci dit, je n’ai pas eu de malaises particuliers après avoir bu cette eau, ma vue ne s’est pas améliorée non plus.
L’enquête n’a pas beaucoup avancé, je vous l’accorde. J’ai repris la route avec les photos prises à Saint Bonnet de Chirac et la bouteille d’eau miraculeuse.
Qu’on se le dise…. CIMG1933

sainte Thècle : l’enquête (3)

octobre 30, 2009 § 2 Commentaires

Le discours tenu par ceux qui veulent nous vendre leurs religions ne seraient que des balivernes ?
Du moins, en lisant Un homme de Philip Roth, c’est ce qu’on peut être tenté de croire :

La religion était une imposture qu’il avait démasquée très tôt dans sa vie : elles lui déplaisaient toutes; il jugeait leur folklore superstitieux, absurde, infantile ; il avait horreur de l’immaturité crasse qui les caractérisait, avec leur vocabulaire infantilisant, leur suffisance morale, et leurs ouailles, ces croyants avides. Ce n’est pas lui qui serait dupes des balivernes sur la mort et sur Dieu, ou de ces fantasmes de paradis d’un autre âge. Il n’y avait que le corps, né pour vivre et mourir selon les termes décidés par les corps nés et morts avant nous. Philip Roth (Un homme)

J’ai donc mené mon enquête, comme j’ai eu l’occasion de le prouver dans les deux articles précédents.12752_1191915072156_1056755400_30550958_4858412_n Nos saints du calendrier ne seraient pas plus réels que Blanche-Neige ou Spider-man ? Et l’histoire de sainte Thècle ne serait pas tout à fait celle qu’on veut bien nous raconter ? N’écoutant que mon courage et mon envie de dénoncer les mensonges, je suis allée sur les traces de sainte Thècle, enfin de Thècle pour parler plus simplement.
Pour commencer, c’est Wikipédia qui m’a mise sur la piste, ou plutôt sur la route.CIMG1941 copy Pas folle la guêpe ou plutôt la sainte. Même si elle fut totalement amoureuse de son Paul, une fois celui-ci mort, elle préféra fuir Rome et les persécutions pour se retirer, tranquille, peinarde, dans les Cévennes et mourir à Saint Bonnet de Chirac. Elle aurait donc emprunté la route du Gévaudan. Grosso modo, en partant de Rome, comme il est dit officiellement, et à mon avis, elle aurait pris la voie Appia, puis la voie Aurélia, la voie Domitia, et puis aurait tourné à droite en prenant peut-être le voie Agippa ou une autre route (peut-être celle utilisée par César pour rejoindre Gergovie ? Parle-t-il de la route empruntée dans la Guerre des Gaules? Je ne m’en souviens plus, c’est trop lointain.)
D’ailleurs, de nos jours, la route pour rejoindre Saint Bonnet de Chirac n’est pas si simple que ça. En effet, j’ai interrogé plusieurs personnes à moins de cinq kilomètres du lieu, leur demandant de m’indiquer la direction, mais personne n’a pu me répondre. C’est au bar de Chirac, qu’enfin on m’a montré un chemin qui y mène directement. « La vérité est dans les bars. » voudrais-je ajouter, mais ce serait hors de propos.
Ceci dit, cette fameuse Thècle se retrouve en Gévaudan. En lisant Wikipédia, on apprend qu’elle serait morte à Saint Bonnet de Chirac (1er Président français) mais, aussi qu’elle est vénérée à Chamalières (2ème président français… vous me suivez ?) où ses reliques furent conduites au VIIe siècle ( Pas de trace de Thècle à Neuilly ou à la Défense mais on ne s’en plaindra pas). Donc je n’écoutant que ma curiosité, je me suis rendue à Saint-Bonnet de Chirac.CIMG1929

à suivre…

Où suis-je ?

Entrées taguées Saint Bonnet de Chirac sur Cousu main.