Le jeu « longtemps je me suis couché de bonne heure »

août 24, 2009 § 2 Commentaires

La France qui s’est si longtemps méfiée du billet de banque est en littérature le pays d’élection des valeurs fiduciaires.

CIMG1786La photo n’indique aucune piste valable pour trouver le livre et l’auteur dont j’ai transcrit la première phrase ci-dessous. Elle a été prise au Festival d’Aurillac 2009.

le jeu « Longtemps je me suis couché de bonne heure »

août 7, 2009 § 3 Commentaires

Laissez tomber les mots fléchés et autres Sodoku de l’été pour faire une petite partie de « Longtemps, je me me suis couché de bonne heure. »
La règle du jeu : Voici la première phrase d’un roman, trouvez duquel.

Quand il se réveillait dans les bois dans l’obscurité et le froid de la nuit il tendait la main pour toucher l’enfant qui dormait à son côté.

Pour le jeu « Longtemps, je me suis couché de bonne heure. », j’aurais pu proposer…

février 24, 2009 § Poster un commentaire

Pour le jeu « Longtemps, je me suis couché de bonne heure. » j’aurais pu proposer cette première phrase de roman :

Il paraît, après la guerre, tandis que Brest était en ruines, qu’un architecte audacieux proposa, tant qu’à reconstruire, que tous les habitants puissent voir la mer : on aurait construit la ville en hémicycle, augmenté la hauteur des immeubles, avancé la ville au rebord de ses plages.


C’eût été trop facile, car une indication de poids y figure. En effet, il s’agit de Paris-Brest de Tanguy Viel dont je recommande vivement la lecture.v_9782707320636
Voici ce que l’auteur dit ce cette première phrase, précisément :

La première phrase n’a donc pas la mission de lancer le roman, mais quand je relis ce qui est écrit, je sens que telle phrase sera la première phrase, que si je commence par elle, ça arrache. C’est une énergie pour le lecteur, mais ce n’est pas une énergie pour écrire. C’est un jeu de construction menée presque a posteriori.

Depuis le début, j’étais heureux de mes pages sur Brest. Je les trouvais belles, je les ai retravaillées mille fois jusqu’à la virgule. Elles ouvraient le quatrième ou cinquième chapitre et comme je les trouvaient trop bien, j’ai décidé d’en faire le début.

in Le matricule des anges n°99

Le jeu « Longtemps je me suis couché de bonne heure… »

février 21, 2009 § 18 Commentaires

Je suis une fainéante qui ne trouve pas toujours à alimenter le blog et qui pense que l’hiver vauclusien est bien long. Alors, j’ai l’idée de combler certains vides (pour les vides existentiels s’adresser ailleurs !) en instaurant un jeu qu’une sieste, en ce samedi tellement « parenthèse », m’ a inspiré.
Quand je dis : « Longtemps je me suis couché de bonne heure. » Vous répondez « La recherche du temps perdu. » GAGNÉ ! Quand je dis :  » Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. » Vous répondez « L’étranger » BINGO ! Les première phrases de certains romans , on ne les oublie jamais, comme certaines bandes-son de films qui, quand on les entend nous mettent des images devant les yeux. Ce jeu consiste donc à trouver le roman dont la ou les phrase(s) citée(s) sont le début.
Aujourd’hui, je propose à la vivacité de vos neurones :

On s’en veut quelquefois de sortir de son bain. D’abord, il est dommage d’abandonner l’eau tiède et savonneuse, ou des cheveux perdus enlacent les bulles parmi les cellules de peau fricitionnée, pour l’air brutal d’une maison mal chauffé.

Il n’y a rien à gagner (pas de Rolex ou autre objet de pacotille), juste mon estime et celle des visiteurs du blog ! J’attends vos réponses.

Où suis-je ?

Entrées taguées jeu sur Cousu main.