Thomas Vinau à la radio.

août 12, 2011 § Poster un commentaire

Ce soir, Thomas Vinau, auteur du Noir dedans chez Cousu Main sera sur France Inter pour parler de son roman paru chez Alma éditeur

L’éditrice Catherine Argand et le journaliste Jean-Maurice de Montrémy lancent Alma Editeur, une nouvelle maison d’édition qui publiera de la fiction et de la non-fiction. Cinq titres paraissent à la rentrée, dont un premier roman, le 18 août : Nos cheveux blanchiront avec nos yeux, de Thomas Vinau.

vendredi 12 août 2011 de 20h à 20h25

Publicités

Cousu Main dans PUBLICATION(S)

mai 26, 2011 § 3 Commentaires

Dans le n°14 (Juin 2011) de la revue PUBLICATION (S) de l’Agence Régionale du Livre de Haute-Normandie, on trouve un très bel article écrit par Dominique Panchèvre sur les deux derniers ouvrages parus chez Cousu Main.

En Avignon, les éditions Cousu Main déplient la poésie du monde.

Moi, je suis quand même passé (Éric Pessan) et Le noir dedans (Thomas Vinau), voici les deux derniers ouvrages parus en 2010 chez Cousu main, maison d’édition artisanale d’Avignon. Caroline Gérard est l’artisane qui s’y colle pour le choix des auteurs, la fabrication et la diffusion – trop confidentielle à mon goût.
Deux livres qui se déplient, qui disent des formes courtes, rêveuses, poétiques, indispensables ; deux objets essentiels dont chacun fait écho aux propos d’Hubert Lucot : « un livre qui batte au rythme de la syntaxe du monde : paliers, clins de conscience. »
Celui d’Éric Pessan, qui bat au rythme de 153 Tweets – à lire de bas en haut – écrits au creux des jours quand il faisait sombre ou que le sol se dérobait sous les pieds ou encore que le vide emplissait tout. Fragments qui s’empilent et s’appellent – tirés vers le haut –, à la fois autonomes, faisant poésie particulière par accouplement de deux ou trois, déroulant le corps du texte en remontant vers la lumière, jusqu’au dernier, porte ouverte de la cage mentale.
Dans le second, le lecteur est bercé par le rapsode « c’est parce que c’est noir dedans. »
Thomas Vinau nous entraîne dans un essai poétique afin que nous comprenions et acceptions la partie sombre qui nous habite ; essai transformé qui nous incite à vivre, pleinement. Un ouvrage qui bat, lui, au rythme savamment articulé du noir et du blanc, à la fois dans la forme et dans l’écriture ritournelle tout en s’appuyant sur l’exemple et la démonstration détournés. Un texte philosophique simple et puissant.
À noter les ouvrages de Sylvie Durbec, parus précédemment, qui forment avec ces deux-là un ensemble homogène de livres où les artistes et l’artisane cousent la main dans la main – avec une pensée pour Marie-Laure Dagoit et les éditions Derrière la salle de bain ; mais c’est une autre histoire, en-corps un autre écho aux propos d’Hubert Lucot.

Éric Pessan, Moi, je suis quand même passé, 2010 ISBN 978-2-918958-01-7
Thomas Vinau, Le noir dedans, 2010 ISBN 978-2-918958-02-4

Le petite édition à Cadenet (Vaucluse)

avril 23, 2011 § 4 Commentaires

On pourra y retrouver, entre autres, Thomas Vinau.

On en parle…

février 22, 2011 § 2 Commentaires

Un bel article sur Le Noir Dedans de Thomas Vinau dans le numéro de mars 2011 de Rock & Folk
L’article :

Loin des préoccupation de Peter Doherty la poésie de Thomas Vinau n’a pas besoin de top model vedette ou de gros titres scandaleux pour démonter son existence et l’urgente nécessité pour nous, pauvres lecteurs, d’y voir, d’y lire, en ces temps obscurs, la lumière intacte d’une belle âme dont la simplicité éclatante et l’absolue tendresse illuminent nos petites vies très quotidiennes. Rêveur du val, Vinau brille par son art subtil de la poésie économe, chantant avec frugalité et parfaite émotion, un monde où les oiseaux nous savent , où la pluie nous rince du pire et où l’enchantement naît, comme parfois pour de plus métaphoriques tempêtes, des colères du Ciel. Sobre jusqu’à l’haïku, vibrant et émouvant, sage et passionné, Vinau réussit à chaque fois son pari magnifique de nous bouleverser et de faire entrevoir, comme embrasés par sa lanterne magique, la poésie et le rêve jusque-là invisibles de notre morne condition de « perdant échoués chaque jour sur le bas coté de leurs rêves » et rappelle ainsi que, semble-t-il, au pied du Luberon ou ailleurs, la beauté est toujours là, prête à nous étourdir.

Autre actualité, la poète Angèle Paoli sera à Paris la semaine prochaine pour un séminaire de poésie contemporaine.

Le programme :

lundi 28 février, Paris, Angèle Paoli, Sylvie Saliceti, Dany Moreuil
Poésie en compagnie I : veillée à 19h30, librairie Les Lettres du temps, Paris (réservation conseillée)
présentation des livres des éditions Cousu Main, Éclats d’Encre, Flammes vives, L’Arbre à Paroles, La Bruyère, Le Nouvel Athanor, Les Aresquiers,les éditions du Petit pois
lectures &
Librairie Les Lettres du temps – 19 rue de Campo-Formio – 75013 Paris – T 01 53 82 20 44

mardi 1er mars, Paris, Sylvie Saliceti, Dany Moreuil, Angèle Paoli
Poésie en compagnie II : veillée à 19h30, Salon de musique, Paris(réservation conseillée) – voir ci-dessus
Salon de musique – 0/1 rue Darwin – 75018 Paris – T 01 45 31 18 98

mercredi 2 mars, Paris, Dany Moreuil, Angèle Paoli, Sylvie Saliceti
Poésie en compagnie III : veillée à 19h30, librairie La Lucarne des écrivains, Paris (réservation conseillée)
voir ci-dessus
Librairie La Lucarne des écrivains – 115 rue de l’Ourcq – 75019 Paris – T 01 40 05 91 29

Un cadeau Cousu Main

décembre 12, 2010 § 1 commentaire

À quelques jours de Noël, on peut passer commande…

3
Bref traité de dégrisement
Territoires de la folie
Vertébrales
Le lion des Abruzzes
Moi, je suis quand même passé
Le noir dedans

Cousu Main

11 rue des 3 Faucons

84 000 Avignon

Ils sont bientôt prêts.

décembre 10, 2010 § 1 commentaire


J’assemble les deux nouveaux titres : Moi je suis quand même passé et Le noir dedans afin qu’ils soient prêts pour faire leur sortie officielle à La Petite Librairie des Champs.

au programme de la Petite Librairie :

LA PETITE LIBRAIRIE ROUVRIRA SES PORTES LE 11 ET 12 DECEMBRE 2010

à 14 heures le samedi et dès 10.30 heures le dimanche

samedi : 14 heures Baz’art : en présence de nombreux artistes (Agostini, Brendel, Rolland, Leclerc, Novitz, Lehtinen, Tillberg et d’autres) venus proposer leurs oeuvres à des prix aussi doux que la neige en hiver, de la littérature jeunesse et d’éditeurs tels que Véronique Agostini (Editions des Aresquiers), Anne Belleveaux (Potentille), Hervé Bougel (pré carré), Caroline Gérard (Cousumain), Daniel Labedan (Etats-Civils),

lecture des poètes à 17 heures

Sophie G.Lucas, Pierre Présumey, Jean‐Christophe Belleveaux, Anne‐Lise Blanchard

20 heures : on ferme !

dimanche : ouverture de 10h30 à 12 h: baz’art, littérature jeunesse et poésie

Attention : on ferme à midi et on rouvre à 14 heures *

LECTURE À 15.30

Pierre Présumey, Jean-Christophe Belleveaux, Daniel Labedan et Anne-Lise Blanchard

Apéritif, puis rangement et fermeture à 20 heures !

* Possibilité de manger au café du commerce à condition de retenir avant le mercredi 8-XII en téléphonant à Sylvie D. au 04 90 43 94 82 ou au 06 26 41 70 42

Le noir dedans de Thomas Vinau

décembre 1, 2010 § 5 Commentaires

En même temps que Moi, je suis quand même passé un autre titre sort chez Cousu Main
Le noir dedans de Thomas Vinau.
extrait :

C’est noir dedans
Depuis tout petit
depuis toujours
et pour tout le temps
C’est noir dedans

C’est pour ça que les enfants pleurent le soir dans leurs lits. Qu’ils ont peur des monstres. C’est parce qu’ils ont peur de leur noir dedans. C’est pour ça que les schizophrènes inventent leurs hôtes. Leurs monstres. C’est parce que c’est noir dedans. C’est pour ça qu’on s’invente des histoires. C’est pour ça que certains hommes tournent le plus vite possible sur eux mêmes jusqu’à l’ivresse ou qu’ils mâchent des plantes ou qu’ils boivent des fruits pourris. C’est parce qu’ils ont peur de leur noir dedans.

Thomas Vinau se définit lui-même comme un militant du minuscule.
La photographie de la couverture est de Geneviève Gleize.
Sous sachet plastique
6 €
ISBN :978-2-918958-02-4
Franco de port.

Sortie prévue début décembre.
Pour commander adresser un chèque à l’ordre de Cousu Main
11 rue des Trois Faucons
84 000 Avignon

Où suis-je ?

Catégorie le noir dedans sur Cousu main.