Vertébrales

mars 31, 2011 § 3 Commentaires

C’est, entre autres, un extrait d’un texte édité par Cousu Main qui a été choisi par Martin Rass et l’association culturelle de la faculté des lettres et des langues de Poitiers afin de figurer sur des cartes postales faites à l’occasion de la manifestation Campus Festival. C’est un extrait de cet ouvrage paru en 2009, VERTÉBRALES d’Ophélie Jaësan.

L’arbre a trouvé son espace à habiter,
les branches dirigées vers le ciel
et les racines enfouies profondément dans la terre.
Il a l’évidence d’être là.

Un pont vertical.

L’homme, lui cherche encore cet espace.


Un extrait supplémentaire pour les lecteurs du blog :

Ecrire dans l’interface douloureuse
d’un temps
suspendu à l’immobilité du corps comme
un linge mouillé à la peau.

Solitude de celui qui écrit
sans bruit au coeur même du fracas
des vies qu’il décrit et qui soudain se brisent.

***

Je découds le fil de plomb que me  suis collé au sang.

 

La vie des mots d’un poète est bien plus longue que le temps de l’euphorie de la sortie du recueil. Des lecteurs bienveillants et attentifs sont là pour nous le rappeler et c’est bien.

Les photos de l’ouvrage paru chez Cousu Main sont de l’auteure, Ophélie Jaêsan, celle de la carte postale est de Yvain Michaud.

Publicités

Tagué :, , ,

§ 3 réponses à Vertébrales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Vertébrales à Cousu main.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :