Un cadeau Cousu Main

décembre 12, 2010 § 1 commentaire

À quelques jours de Noël, on peut passer commande…

3
Bref traité de dégrisement
Territoires de la folie
Vertébrales
Le lion des Abruzzes
Moi, je suis quand même passé
Le noir dedans

Cousu Main

11 rue des 3 Faucons

84 000 Avignon

Publicités

Ils sont bientôt prêts.

décembre 10, 2010 § 1 commentaire


J’assemble les deux nouveaux titres : Moi je suis quand même passé et Le noir dedans afin qu’ils soient prêts pour faire leur sortie officielle à La Petite Librairie des Champs.

au programme de la Petite Librairie :

LA PETITE LIBRAIRIE ROUVRIRA SES PORTES LE 11 ET 12 DECEMBRE 2010

à 14 heures le samedi et dès 10.30 heures le dimanche

samedi : 14 heures Baz’art : en présence de nombreux artistes (Agostini, Brendel, Rolland, Leclerc, Novitz, Lehtinen, Tillberg et d’autres) venus proposer leurs oeuvres à des prix aussi doux que la neige en hiver, de la littérature jeunesse et d’éditeurs tels que Véronique Agostini (Editions des Aresquiers), Anne Belleveaux (Potentille), Hervé Bougel (pré carré), Caroline Gérard (Cousumain), Daniel Labedan (Etats-Civils),

lecture des poètes à 17 heures

Sophie G.Lucas, Pierre Présumey, Jean‐Christophe Belleveaux, Anne‐Lise Blanchard

20 heures : on ferme !

dimanche : ouverture de 10h30 à 12 h: baz’art, littérature jeunesse et poésie

Attention : on ferme à midi et on rouvre à 14 heures *

LECTURE À 15.30

Pierre Présumey, Jean-Christophe Belleveaux, Daniel Labedan et Anne-Lise Blanchard

Apéritif, puis rangement et fermeture à 20 heures !

* Possibilité de manger au café du commerce à condition de retenir avant le mercredi 8-XII en téléphonant à Sylvie D. au 04 90 43 94 82 ou au 06 26 41 70 42

Le noir dedans de Thomas Vinau

décembre 1, 2010 § 5 Commentaires

En même temps que Moi, je suis quand même passé un autre titre sort chez Cousu Main
Le noir dedans de Thomas Vinau.
extrait :

C’est noir dedans
Depuis tout petit
depuis toujours
et pour tout le temps
C’est noir dedans

C’est pour ça que les enfants pleurent le soir dans leurs lits. Qu’ils ont peur des monstres. C’est parce qu’ils ont peur de leur noir dedans. C’est pour ça que les schizophrènes inventent leurs hôtes. Leurs monstres. C’est parce que c’est noir dedans. C’est pour ça qu’on s’invente des histoires. C’est pour ça que certains hommes tournent le plus vite possible sur eux mêmes jusqu’à l’ivresse ou qu’ils mâchent des plantes ou qu’ils boivent des fruits pourris. C’est parce qu’ils ont peur de leur noir dedans.

Thomas Vinau se définit lui-même comme un militant du minuscule.
La photographie de la couverture est de Geneviève Gleize.
Sous sachet plastique
6 €
ISBN :978-2-918958-02-4
Franco de port.

Sortie prévue début décembre.
Pour commander adresser un chèque à l’ordre de Cousu Main
11 rue des Trois Faucons
84 000 Avignon

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de décembre, 2010 à Cousu main.