Raymond Federman

octobre 10, 2009 § 3 Commentaires

moton174J’ai l’extrême tristesse de vous annoncer la mort de Raymond Federman, survenue le 6 octobre. Il nous manque, cruellement.

Laure Limongi nous a annoncé ainsi la triste nouvelle. Elle venait de publier les Carcasses, chez Léo Scheer, le dernier  Federman.

Il lui avait dit : « Tu sais, Laure, je suis un vieux bonhomme maintenant. Un jour, un de ces jours, dans pas longtemps, des extraterrestres vont venir me chercher pour m’emmener dans leur planète. Il va falloir t’habituer… » Les extra-terrestre sont venus.

J’avais eu l’occasion de le rencontrer en 2004 lorsqu’il était au Festival d’Avignon. Louis Castel avait créé une pièce qui s’appelait Federman’s à partir de la vie de Federman  et où à la fin, de simple spectateur il devenait acteur de son propre rôle. Après, dans les jardins de la Chartreuse, il nous avait parlé de son livre, alors en préparation qui s’appelait My Body in nine Parts, qui vient de recevoir un prix en Italie. Gentillesse, humour, que dire de plus de cette rencontre ?

Je voudrais, juste pour donner envie à ceux qui veulent prolonger dans l’éternité de ses livres la rencontre avec cet homme, faire partager  un extrait d’un d’entre eux édité par Cadex qui s’appelle à la queue leu leu ; C’est « un long récit pas très large ».

un

homme

en

deuil

tenant

en

laisse

un

chien

énorme

mais

musclé

et

derrière

lui

une

longue

procession

d’hommes

tous

vêtus

de

noir

l’homme

perplexe

demande

à

l’homme

au

chien

pourquoi

ces

deux

corbillards

et

l’homme

au

chien

lui

répond

oh

le

premier

cercueil

c’est

ma

belle-mère

et

le second

c’est

ma

femme

oh

le

chien

lui

répond

l’autre

en

tirant

sur

la

laisse

de

son

chien

c’est

lui

qui

les

a

tuées

toutes

les

deux

dites-moi

est-ce

que

je

pourrais

vous

emprunter

votre

chien

pour

quelques

heures

Lire aussi : Claro, Ligne de fuite, Bartleby les yeux ouverts

Publicités

Tagué :, , , , , , ,

§ 3 réponses à Raymond Federman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Raymond Federman à Cousu main.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :