Sète, Agnès Varda et moi

avril 24, 2009 § 5 Commentaires

J’ai eu l’occasion à plusieurs reprises de parler dans ce blog de mon admiration pour Agnès Varda. D’ailleurs, le bandeau en haut de page, est extrait d’une photo que j’avais faite lors d’une exposition sur les Justes de France qu’elle avait faite pour le Panthéon et transférée ensuite à Avignon, il y a deux ans. cimg15941

Je ne voulais pas rater l’exposition qu’elle a réalisée à Sète au CRAC qui s’appelle
LA MER… ETSETERA

Donc, j’y suis allée.

Sète est toujours un enchantement. 

 

 

Sans vouloir m’approprier les paroles de Varda, mais quand même, je dirais, si elle ne l’avait pas déjà dit …

Venir à Sète, c’est toujours un retour. Récemment c’était pour filmer une de « mes » plages.

(…) J’ai pris plaisir à mettre en image et en installations ce que les bords de mer sereins m’évoquent. (…) Je montre le mer, à Sète ou ailleurs, les brillances et les miroirs de la mer, les brise-lames et la plage. En bref, LA MER… ETSETERA

Alors, moi, j’ai fait pareil… Du moins, je me suis amusée à faire du Varda.
cimg1597 Dans la première salle dont le thème est : La mer dans ses reflets et diffractions des miroir, des projections d’images au bord de la mer, se réfléchissent, rebondissent.

Tiens, une visiteuse…

cimg1598

Là, encore…

cimg15991

perdue dans ses reflets

répétée à l’infini…

 

image et plus réalité

désincarnée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

disloquée.

 
cimg1601Et puis, il y a la plage, le sable, les vagues qui roulent. Tout cela n’est qu’illusion. 

« La mer, la mer toujours recommencée

O récompense après une pensée,

Qu’un long regard sur le calme des dieux ! »

Paul Valéry

cpvardail y a la salle consacrée à la plage, l’été, avec ses rites : les cartes postale comme celle représentée ci-dessus (dont je ne dévoilerai pas ici les surprises qu’elle recèle), une frise de tongs (et oui !) et une cabane de plage avec des sièges pliants.

 

La troisième salle est consacrée au thème de la brisure. Bien sûr, étant à Sète, A. Varda ne peut éviter de parler du brise-lames.

Elle a même réalisé une sculpture-installation sur ce thème. Très incisive !
Et puis, on revient aux miroirs, comme dans la première salle. Mais, là, il s’agit de portraits brisés.

cimg16031

cimg1602_2
La visiteuse est toujours là, à côté d’Agnès Varda, rassemblant les multiples éclats.

Dans le préambule à l’exposition, Agnès Varda écrit :

 » Je voudrais que ces images, fixes ou animées, créent des surprises, éveillent des pensées et suscitent des rêverie. »

Mission accomplie, Madame Varda !

Publicités

Tagué :, , , ,

§ 5 réponses à Sète, Agnès Varda et moi

  • Frédérika dit :

    Tu donnes envie de courir voir l’abri côtier de Dame Agnès !
    Bravo pour ce bel article.

  • La Fanchon dit :

    Sète, Sète, Sète… Et Nantes alors avec tous les souvenirs d’Agnès.
    Sans rancune car ton article m’a vivement intéressée.

  • caroline dit :

    Nantes ? Les souvenirs de Demy, plutôt.
    Cousu Main est proche de Nantes, quoi qu’il en soit puisque le prochain ouvrage est d’Ophélie Jaësan = nantaise.

  • PAG dit :

    À Sète il faut absolument passer un moment au Grand Hôtel qui borde le Canal Royal. Ensemble Belle Époque vraiment splendide, avec chambres donnant sur le port autour d’un extraordinaire patio sous verrière où prendre le petit déjeuner le matin est en soi un enchantement. Un cadre inoubliable. (Pas plus cher qu’un trois étoiles et accueil vraiment simple et sympathique). Et puis on se réveille à Sète, n’est-ce pas!

  • caroline dit :

    Désolée, j’ai fait l’aller-retour dans la journée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Sète, Agnès Varda et moi à Cousu main.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :