Quand on regarde plus loin que notre nombril…

janvier 11, 2009 § 1 commentaire

n621138659_1232381_8856
photo Philippe Boisnard

Pas besoin d’attendre la suppression officielle des juges d’instruction pour que cette mesure soit appliquée. En effet, le 6 janvier Ydulne Lévy, arrêtée le 11 novembre à Tarnac, n’avait toujours pas été entendue par un Juge d’Instruction. CQFD !
Beaucoup moins que précédemment, je « m’énerve » peu sur ce blog. Ce n’est pas dû au fait que les sujets d’énervements n’existent plus. Au contraire, peut-être y en a-t-il trop et risqueraient d’envahir complètement les colonnes ? Mais en ce début d’année, au lieu de balancer des voeux auxquels il est difficile de croire, je pique une petite crise d’énervements en constatant ce qui se passe en France, à Gaza, ailleurs… Pour me dire que je suis toujours vivante, qu’on ne doit pas s’habituer à la mise en pièce de notre société, aux emprisonnements arbitraires, aux expulsions inhumaines, à une justice qui n’en est plus une, à la destruction de l’Éducation, la Santé, la Culture… pour le plus grand bonheur d’intérêts privés, à des guerres qui éclatent sans que l’on ne puisse dire ou faire quoi que ce soit. Je ne vais pas continuer la liste des sujets d’énervements, elle serait trop longue. Pour l’an 9, rien de neuf que du rance, du pourri, l’écoeurement total.

Pour alléger le propos, je voudrais parler de Facebook, univers virtuel dans lequel je me suis laissée embarquer, il y a peu. J’y ai retrouvé quelques blogueurs dont je lisais régulièrement les articles sans jamais rien connaître de leur physique. Sur Facebook, au contraire, on n’hésite pas à montrer des photos de soi, soi et encore soi. Nous en avons fait le constat entre blogueurs qui nous connaissions pourtant depuis longtemps, mais jusque-là, uniquement par nos écrits. Là-bas, on a une forte tendance au narcissisme. Afin d’illustrer ce constat, je propose une citation de l’Autofictif d’Éric Chevillard :

Nous avons des excuses aussi à notre égocentrisme : pourquoi le nombril, en effet, si ce n’est pas pour y planter la pointe de notre compas ?

Sur Facebook, il n’y a pas que ça… Heureusement ! Il y a des rencontres comme Philippe Boisnard, vidéaste, artiste numérique, écrivain, l’auteur de la photo plus haut en soutien aux inculpés du 11 novembre, pour ne pas les oublier.

Publicités

Tagué :, , , , , ,

§ Une réponse à Quand on regarde plus loin que notre nombril…

  • surtout pour les indignations, la certitude que nos réactions sont programmées, voulues, en leurs raprochements, juste pour les rendre inefficaces – permettre de montrer sa belle âme, et recommencer immédiatement sur une nouvelle provocation (et avec raison chaque fois) et ne jamais pouvoir être dangereux pour le pouvoir/
    Dans notre dénuement face à eux il ne reste qu’un refus global

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Quand on regarde plus loin que notre nombril… à Cousu main.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :