Comment devenir malacologue ? L’enquête continue…

septembre 3, 2008 § Poster un commentaire

Après ma visite à Chavagnac, il y a quelques mois, je me demandais si Jean Péchaud (voir : 1,2, 3) originaire du lieu n’avais pas été victime d’un employé d’État Civil un peu dur de la feuille qui aurait transformé un Péchaud en Pichot. Je n’avais trouvé aucune trace de Péchaud sur le monument aux morts ou dans le cimetière de membres de la famille Péchaud à Chavagnac.
Je ne baisse pas pour autant les bras : aujourd’hui, à Saint-Flour, j’ai inspecté les monuments aux morts (il y en deux) et voici ce que j’ai trouvé…
Sur celui consacré aux morts de 14-18 = rien.
Sur celui consacré aux héros de la résistance la région de Saint-Flour
J’ai trouvé un Arsène Peschaud dans le canton de Murat.
(Je rappelle que Chavagnac se situe bien dans le canton de Murat)
Peschaud est étymologiquement parlant plus près de Péchaud que Pichot. Donc, les racines de notre malacologue préféré sont bien à chercher dans cet endroit.

Publicités

Tagué :, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Comment devenir malacologue ? L’enquête continue… à Cousu main.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :